Bienvenue!

"L'attrape rêve" a pour but de partager tous les trésors que je découvre au quotidien. Par passion pour la littérature et également celle destinée à la jeunesse, je me régale à vous parler de mes coups de coeur. Pas un seul jour ne passe sans que je tourne les pages qui font que nourrir d'avantage mon imagination, mes rêves... Au plaisir de vous accueillir, prenez plaisir à me lire ^-^

dimanche 21 mars 2010

Metal Melodie

de Maryvonne Ripert

4ème de couverture:
"19heures. Mom devrait être là, tout de même. Je fais quoi, moi? J'ai faim! L'adolescente se leva, éteignit la télé d'un geste. Le silence s'installa. Un je-ne-sais-quoi d'inhabituel s'était insinué dans l'atmosphère de la maison. Seule sa chambre était telle qu'elle l'avait laissée. Tapissée d'affiches sombres aux caractères gothiques, chargée d'un parfum d'encens et de cigarette blondes refroidies. Sur le bureau, la lettre l'attendait."



Maryvonne Ripert s'est inspirée de l'un de ces enfants en pleine crise d'Ado pour écrire ce roman. Elle démontre très bien à quel point en cette période on peux pousser à bout ses parents, en l'occurrence la relation entre Luce et sa mère. Elle pointe du doigt avec justesse entant que parent, la sensation de ne plus rien maîtriser, de ne plus supporter cette sorte d'insolence du à cette forte rébellion et que l'on a comme une envie d'appuyer sur le bouton pause, de faire ses valises et de partir s'évader un temps car trop douloureux à supporter. C'est ce qui arrive à Luce retrouvant un simple mot de sa mère lui disant qu'elle est parti en Australie pour soi disant le travail, que le loyer est payé, qu'elle ne cherche pas à la contacter, qu'elle pense que ça leur fera du bien à toute les deux. Au début on a du mal à concevoir cet irréalisme de choisir l'échappatoire de partir en tant que parent et laisser son enfant gérer la situation en pleine crise. Il semble inconcevable l'option de faire un break et de ne plus assumer ses responsabilités entant que mère. Mais quand on suit cette lecture,on découvre alors Luce, 16 ans, gothique qui se sent en sécurité sous cette forme d'ombre qui la protège, la rassure et non pas pour une question de mode. L'adolescente qui vit au début l'incompréhension de ce départ inattendu, soudain, par moment le ressent presque comme un sentiment d'abandon. Mais cette absence lui permet de se demander comment elle en est arrivée là avec sa mère. Et puis au fond que connaît-elle de sa mère? Elle réalise que depuis la mort de son père c'est comme si le passé avait été effacé de la mémoire de sa mère. Luce va alors décider de retrouver ces souvenirs qui on fait de sa mère celle qu'elle est. Ce roman est très touchant, on suit Luce avec le coeur qui bat, car c'est un roman très fort entre la relation d'une mère et d'une fille qui semble combattre chacune de leur coté leurs propres appréhensions.

2 commentaires:

  1. j'ai lu plusieurs bons échos de ce roman, et je vais sûrement finir par me laisser tenter..

    RépondreSupprimer