Bienvenue!

"L'attrape rêve" a pour but de partager tous les trésors que je découvre au quotidien. Par passion pour la littérature et également celle destinée à la jeunesse, je me régale à vous parler de mes coups de coeur. Pas un seul jour ne passe sans que je tourne les pages qui font que nourrir d'avantage mon imagination, mes rêves... Au plaisir de vous accueillir, prenez plaisir à me lire ^-^

dimanche 25 décembre 2011

Joyeux Noel

Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année en espérant que vous avez passé un bon réveillon et surtout que vous avez été très gâté ^_^


mercredi 21 décembre 2011

Queen Betsy, Tome 1: Vampire et Célibataire

De Maryjanice Davidson
aux éditions Milady

Betsy est blonde, adore les chaussures, a un fichu caractère et un don de la répartie cinglante que vous devriez adorer!
Vous recherchez une petite lecture légère, drôle, sans prise de tête? Ce livre est pour vous!

Betsy vient de perdre son boulot, vient de mourir, se réveille à la morgue dans la peau d'une vampire et découvre en rentrant chez elle que son horrible belle-mère lui a fauché toutes ses chaussures dès l'annonce de sa disparition!
Entant que vampire elle ne craint le soleil, l'eau bénite, l'ail, toutes ces qualités font d'elle la candidate idéale pour devenir la reine des vampires.

Betsy est un personnage hilarant, têtu, déjanté! Et du coup ça prend très bien!

 Elle va devoir faire équipe avec Eric Sinclair, un vampire très sexy, qu'elle déteste et que l'on adore bizarrement... Peut-être pour son potentiel...?

L'auteur a su allier le cotê Chick-lit (fille un soupçon superficielle, blonde, accro aux chaussures) à la bit-lit (vilain garçon, des beaux gosses, du sexe).
Ce livre est vraiment une bonne surprise qui tient toutes ses promesses. Une vraie bouffée d'air frais!

Bonne lecture!

lundi 19 décembre 2011

Le prince de la brume

de Carlos Ruiz Zafon
aux éditions Robert Lafont


Enfin le premier roman de Carlos Ruiz zafon traduit en français! Cet auteur fait parti de mes favoris et c'est avec plaisir que je l'ai lu de sa première plume. Tout d'abord sachez que ce roman est le premier d'une trilogie et c'est un très bon avant goût.
Comparé à ses autres livres on se retrouve moins dans l'ambiance vieille espagne mais nous sommes toujours entourés des fantômes du passé et de ses mystères qui nous frôlent à chacune des pages tournées.

C'est l'histoire d'une famille qui quitte l'espagne pour échapper à la guerre, ils emménagent alors en Angleterre dans une maison au passé chargé, en bord de mer. Une mer agitéé dont les profondeurs se révéleront maléfiques. Max, le frère cadet, et sa soeur Alicia vont faire la connaissance de Roland qui va leurs confirmer d'étranges phénomènes qui vont les hanter le temps d'un été.

ça était vraiment un plaisir de suivre les péripéties de ces trois adolescents qui vont chercher à élucider les mystères de Cain, le prince de la brume, qui a pour réputation d'exaucer un voeu en échange d'un service auquel on ne peut échapper et auquel on se retrouve vite condamné....

Le style est simple, ne vous attendez à ce qu'il égal ses derniers romans, la cible était plutôt jeunesse quand il l'a écrit dans les années 90 mais il vaut vraiment le coup d'être lu et il m'a donné envie de lire la suite!

Bonne lecture à vous!

dimanche 11 décembre 2011

Come Back...

Voilà 4 mois que je n'ai pas donné vie à mon blog, les lectures ont été moins dense qu'auparavant, mais elles sont restées malgré tout dans mes habitudes. Un rythme juste ralenti, entre manque de motivation et faute de temps. Merci à ceux qui m'ont suivi, j'espère parvenir à rallumer la lumière par ici pour à nouveau partager, échanger avec vous, entre coup de coeur, coup de gueule, coup de mou et tous ça rien que pour le plaisir!
Je me lance donc un petit challenge avant la fin de l'année: mettre à jour mes chroniques!!!!
Sachez que malgré mon silence je suis toujours au quotidien vos blogs et que ma wish list est toujours aussi pleine ainsi que ma PAL!!!!
Je vais tacher aussi de vous relaisser des petits commentaires à vos chroniques, les échanges ça manque quand même.

Ma PAL est à nouveau à jour :)

Voici les livres que j'aimerai chroniquer avant cette fin d'année:









Sur ce "Come Back" je vous souhaite un bon dimanche!

vendredi 12 août 2011

Le monde de Marcelo

de Francisco X. Storck
éditions Gallimard Jeunesse


Marcelo a 17 ans, il est atteint d'une forme d'autisme proche du syndrome d'asperger. Cette histoire nous la vivons à travers lui, son handicap on l'interprète au regard de cet adolescent.
Il suit ses cours à Patterson, centre spécialisé pour enfants handicapées, qui lui permet également de s'y occuper de poneys dont il se sent très responsable. Ce lycée, c'est sa bulle, il peut y être lui même, personne ne le juge. Sa vie y est rassurante car elle est faite de repère. Mais pour cet été, son père, grand avocat, a d'autre projet pour Marcelo, le confronter à la vie "réelle", il souhaite qu'il vienne travailler au cabinet.
L'idée ne plaît pas à Marcelo mais il n'a pas vraiment le choix et il accepte donc à contre coeur.

Cette expérience qui va bousculer ses habitudes et son confort va lui permettre de faire surtout des rencontres et lier certaines amitiés...
Ce roman nous permet de découvrir le monde à travers Marcelo. Atteint d'un trouble cognitif, Marcelo a un besoin d'observation, mais aussi une réflexion plus poussé. On découvre à travers ce jeune homme une lucidité de ses rapport avec les autres et ses interprétations soulèvent vraiment la réalité des choses. Il n'est pas dupe dans ses rapports avec les autres et il va vite apprendre à faire la différence entre les personnes qui lui parlent par intérêt et les autres par sincérité.

Cette histoire prend un nouveau tournant lorsque Marcelo tombe sur la photo d'une jeune fille défigurée. Cette découverte va lui permettre de se faire sa propre opinion et surtout ses propres choix en assumant les conséquences...

J'ai beaucoup apprécié cette lecture pour les différents sujets soulevés en plus de sa qualité d'écriture. Je vous recommande vivement ce livre!

Bonne lecture!

Merci Aurélie pour cette belle découverte :)

lundi 8 août 2011

Le caveau de famille

de Katarina Mazetti
éditions Gaïa

Présentation éditeur:
"Après l’immense succès du Mec de la tombe d’à côté, nous sommes des centaines de milliers de lecteurs à nous demander ce qu’il advient de Désirée, la bibliothécaire, et de Benny, le paysan. Elle dévore avec autant d’ardeur les livres et les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche… Comme le disait un critique littéraire suédois : « Le quotidien tue l’amour, la vie de famille l’enterre. » C’est gai. Bienvenue dans le caveau de famille ! Pétillant et jubilatoire."

J'avoue avoir été surprise quand j'ai découvert qu'il y avait une suite. Est-ce que c'était prévu? est-ce un coup commercial suite au succès du "mec de la tombe d'à côté"?
 J'avais apprécié cette première rencontre entre Désirée et Benny, histoire d'amour improbable et pourtant l'auteure nous avait prouvé le contraire! Enfin presque...

Cette suite je ne l'ai pas trouvé utile, on retrouve le couple qui se donne 3 essais pour enfanter... ça le fait ou pas? et le futur? Un enfant soulève encore des concessions bien évidement, et s'ils réussissent a avoir un enfant ensemble il faudra donc qu'ils vivent ensemble... Mais où? Vous imaginez notre bibliothécaire au milieu des vaches entrain de faire des boulettes?
Une suite très réaliste pour le coup, peut-être trop car elle en devient routinière...
Ce qui est certain c'est qu'on se retrouve bel et bien au coeur d'une vraie vie de couple, voir de famille... Mais sincèrement cette vie ne m'a pas fait rêver et j'ai trouvé que c'était un vrai tue l'amour tout ces clichés de la vie de couple à long terme

Bref une suite que j'ai trouvé fade, où les difficultés de la vie à deux est toujours là, point de légéreté mais plutôt des personnages débordés!

Déçu...

vendredi 5 août 2011

Métamorphose en bord de ciel

de Matias Malzieu
éditions

Résumé:

"Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu'à ce qu'un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu'il appelle " la Betterave ". Lors d'une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l'hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : "Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, ruais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l'amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter."


Je suis désolée mais Mathias Malzieu est parti trop loin dans la métaphore de cette homme malade qui prend petit à petit son envol par rapport à l'évolution de la maladie. Un envol vers la mort bien évidement sinon ce ne serait pas un Malzieu.
Dans l'esprit d'un conte moderne Malzieu se lance un défi: l'envol d'un homme qui se prend pour un oiseau  mais je n'ai pas adhérer, point du tout.
Et pourtant en temps normal je n'avais encore jamais été déçu par cet auteur même si ses sujets sont toujours un peu sombre, toujours un peu mort mais là je ne sais pas les personnages ne m'ont pas charmer... Entre rêve et réalité je me suis perdue. Est ce le thème de l'oiseau qui ne m'a pas convaincu? Mon imagination n'a pas pris!
Néanmoins j'avais opté pour l'ouvrage illustrer qui est un vrai petit bijoux pour les yeux!!!

jeudi 9 juin 2011

La septième vague


De Daniel Glattauer
aux éditions Grasset

Résumé:
"Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !"


J'ai été transporté par cette septième vague dans une ivresse de sentiments... Qu'est-ce-que j'ai pleuré! Bon j'ai tendance à être à fleur de peau ces derniers temps mais là je n'ai pu retenir mes larmes tellement la complexité de l'amour est évidente.

Quel bonheur de retrouver Emmy et Léo! Enfin!!!! On est toute d'accord que la fin de "Quand souffle le vent du nord" était plus que frustrante, abrupte, injuste pour nous lectrice! On a bien mérité cette suite à la hauteur de nos espérances, en tout cas des miennes.

Le dialogue reprend et nous voilà à nouveau le coeur battant à attendre les réponses aux mails et surtout à nos questions! Je me suis sentie tellement proche d'eux durant leurs échanges et il est facile de s'y retrouver dans notre propre vécu.
L'attraction est toujours au rendez-vous des coeurs entre nos 2 personnages toujours égaux à eux même.

Entre mélancolie, verre de vin, jalousie, de l'imprévu, des sentiments bien évidemment, du virtuel, du concret, voir du charnel, tout les bons ingrédients pour nous faire fondre!
Et puis il y a la fin, une vrai cette fois ci.

Mon coeur de midinette n'a cessé de battre très fort lors de cette lecture et me laisse un souvenir émouvant de leur histoire...

dimanche 29 mai 2011

De l'eau pour les éléphants

de Sarah Gruen
éditions Livre de Poche

Résumé:
"Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités."

Comment vous dire combien j'ai aimé cette lecture. C'est un véritable coup de coeur comme longtemps j'en avais connu!
Ce livre est bien plus qu'une histoire de cirque, cette lecture vous transporte dans un univers inconnu, dans l'arrière décors de l'organisation du cirque en 1930. Tout est loin d'être magique en dehors du spectacle.
La vie y est bien difficile ett ingrate. On y découvre Al, personnage tiranique et sans merci aussi bien envers son personnel qu'avec les animaux. Ceux qui dérangent sont jetés en dehors du train sans scrupule. La rémunération n'est pas garantie et pourtant on se laisse facilement entraîner. Les personnages sont attachants tout autant que la ménagerie.
Jacob, vieille homme en maison de retraite nous raconte par flashback comment il est tombé d'amour pour cette univers si difficile et pourtant si enrichissant.
Je me suis laissée totalement transporté par l'ambiance et la richesse des personnages.
C'est un coup de coeur, je me répète mais il serait dommage de passer à côté de ce roman riche en détails et bouleversant!


Ce roman a été adapté au cinéma, je suis bien évidement allée le voir, j'ai été moins charmé que par ma lecture bien que le fond soi respecté, il manquait tellement de détails comparé au livre. De plus le choix de Robert Pattinson était une belle surprise mais Reese Witherpsoon m'a semblé trop âgé pour ce couple. Le rythme est plus lent que dans le livre. On peut cependant y apprécier l'atmosphère et l'esthétique du film.
La lecture l'emporte!

lundi 2 mai 2011

Auprès de moi toujours

de Kazuo Ishiguro
éditions Folio

Résumé:
"Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s'autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n'a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d'adultes. "

J'ai aimé cette lecture pour ce qu'elle m'a fait ressentir. C'est un roman plein de richesse émotionnel, d'une intensité et d'une finesse remarquable, qui suscite également plein d' interrogation.

Ce livre c'est la rencontre de Ruth, Tommy, et Kath, trois élèves pensionnaires, éduqués dans une étrange institution, coupé du monde et presque de toute réalité sur le fond de leur avenir, bercé de non-dit continuel.
 Que de mystère! Et c'est ce qui fait le charme de cette histoire...

Kath qui est une "accompagnante" nous raconte avec précision leurs enfance et adolescence à Hailsham. L'atmosphère est énigmatique et nous pousse entant que lecteur d'en apprendre encore plus.

Quel est cet établissement? Qui sont-ils? Qu'est-ce que c'est que cette histoire d' accompagnant et de donneur? On comprend vite que ce sont des dons d'organes, mais où en sont les limites? Il y a t' il des limites?

Ces élèves sont différents, conditionné à un avenir incontournable, déterminée à l'avance. Sur un fond philosophique on se demande l'importance de connaître la fin de sa vie ou plutôt vivre dans l'insouciance du quotidien?

Il y a des réponses à chacune de nos questions, pas de coup de théâtre, simplement une continuité dans la vérité.

On aime ou on aime pas! Ce roman ne regorge d'aucun rebondissement, la narration est d'une certaine platitude, ce genre de littérature peut même sembler déstabilisant et pourtant j'ai adoré. Kasuo Ishiguro nous désoriente et nous fait réfléchir. j'ai vraiment apprécier ce roman d'anticipation et je le recommande!

Sortie au cinéma, je n'ai malheureusement pas eu le temps de le voir, je me ratraperai avec sa sortie en DVD!


jeudi 28 avril 2011

La délicatesse

de David Foenkinos
éditions Folio

Résumé:
« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins

conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi
à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
- Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ».

Personnellement je suis déçue! En fait je ne m'attendais pas à ça. Je m'explique, en lisant la quatrième de couverture, je m'attendais à lire une histoire d'amour et d'eau fraîche pleine de charme.

Alors oui il y a de cela au début, la rencontre entre Nathalie qui se fait accoster dans la rue par François, et c'est la première fois (et dernière) qu'il drague ainsi une femme.
Entre eux deux c'est le coup de foudre, leur relation est idyllique, ils sont en réel osmose et c'est très beau!
Mais toute les bonnes choses ont une fin et c'est là ou je ne m'y attendais pas, ce tournant de la vie où Nathalie fini seule. Et c'est là où on réalise le fond réel de ce roman, celui de la reconstruction personnelle après la perte d'un être chers.

L'importance du milieu professionnel dans la vie est réellement mis en avant et pas anodin car c'est presque par un simple hasard que Nathalie va se réconcilier avec sa féminité et embrasser Markus sous l'impulsion du moment. Markus est son responsable et franchement moche! L'incompabilité entre eux est évidente et pourtant...

Ce roman est pudique sur les émotions, et démontre la beauté intérieur, une manière comme une autre de s'autoriser à aimer à nouveau!

Alors effectivement la plume de David Foenkinos est touchante par son style mais je n'ai pas été charmé par ce roman sans doute parce que je m'attendais à une autre histoire! Est-ce-que je suis passée à côté? Je ne pense pas, ce n'étais peut-être pas le bon moment pour moi pour le lire! Je le recommande quand même pour au moins vous faire votre propre opinion.

jeudi 21 avril 2011

Le journal d'aurélie Laflamme: tome 2

D'India Desjardins
éditions Michel Lafon

Résumé:
"Entre sa mère qui cherche l'âme sœur sur Internet sans se soucier des maniaques sur qui elle pourrait tomber et sa meilleure amie Kat en plein chagrin d'amour, Aurélie en a par-dessus la tête. Et alors que ses sentiments pour Nicolas sont de plus en plus forts, voilà que Kat lui propose de passer un pacte de célibat. Elles seraient ainsi liées jusqu'à la fin du lycée contre tous les mecs de la Terre... Si on ajoute à cela son nouveau voisin qui la colle carrément et le proviseur qui ne lui laisse aucun répit, pas étonnant qu'elle soit sur le point de craquer ! "

Dans ce second tome toujours tout en paillette et toujours sous la forme d'un journal on y retrouve Aurélie là on l'avait quitté. C'est la fin des vacances de Noel, elle n'a pas eu trop de nouvelle de sa meilleur amie toujours en conflit sentimentale avec son amoureux. Nicolas est toujours d'actualité et elle fini pas raconter ce qui s'est passé entre eux à celle-ci.

Les remus ménage de l'adolescente sont toujours d'actualité: entre amitié,chagrins d'amour, rupture, les garçons, la pression à l'école. Tout y est très rélaliste et ça rappelle le bon vieux temps.

C'est avec plaisir que j'ai lu cette suite, Aurélie évolue et ses questions murissent. Elle me rapelle toujours autant moi à son âge et c'est avec justesse qu'India desjardins relate cette partie de la vie si compliqué mais en même temps tellement constructive pour plus tard!

Sa mère quand à elle cherche l'amour sur internet et ça ne peut être plus contemporain!

Entre les deux mon coeur balance entre son amitié avec sa meilleure amie qui vient de rompre et Aurélie qui sort officiellement avec Nicolas. Le pacte de célibataire avec sa meilleure amie, l'emmène en un conflit avec elle même, pas facil de ne pas décevoir ceux qu'on apprécie sans vouloir leur faire du mal. Aurélie est dans la tourmente!

Comment ne pas apprécier Aurélie avec son franc parler, son humour, ses incertitudes, je l'ai trouvé toujours aussi attachante. C'est un roman au gout du jour pour les jeunes filles d'aujourd'hui, une vraie bouffée d'air frais, rien de mieux pour décompresser! Un second tome à la hauteur du prmier qui donne envie de connaître la suite!

Je remercie Livraddict et les éditions Michel Lafon grâce à qui j'ai pu lire cette suite (en m'excusant pour le retard de la publication de ce billet!)





mercredi 20 avril 2011

Ne t'inquiète pas pour moi


d'Alice Kuipers
éditions livre de poche

Pour résumer ce livre, l'idéal serait de dire: court mais intense!

C'est une série de post-il entre une mère et sa fille qui donne cette impression de se croiser plus que de se voir.
Un lien collé sur le frigo qui les rapproche de leur emploi du temps qui les sépare.

Claire est lycéenne, la mère travaille en maternité, contrainte à ses rondes de nuit.
Entre liste de courses, rappel d'argent de poche, de rendez-vous, il y a aussi les impasses de la vie: amour naissant pour Claire et surtout la maladie qui touche de plein fouet la mère, un cancer du sein.

On sent que la mère veut préserver sa fille, ne pas l'inquiéter.
La complicité mère-fille est évidente et le temps passe vite, trop vite, et on passe à côté de ceux qui nous entoure et on s'en rend compte malheureusement trop tard, quand la personne avec qui on vit n'est plus là.

C'est une livre novateur dans ce style. C'est touchant, émouvant, triste, les larmes viennent rapidement! Et en poche ;)

jeudi 14 avril 2011

L'appel de l'ange

de Guillaume Musso
éditions XO

Résumé:
"New York. Aéroport Kennedy.

Dans la salle d'embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madeline et Jonathan ne s'étaient jamais rencontrés, ils n'auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu'ils s'aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l'autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu'ils pensaient enterré à jamais…"


Je suis une fidèle lectrice de Musso et c'était avec impatience que j'attendais son nouveau roman et je ne suis pas déçue! Cet auteur se renouvelle sans cesse et je me suis laissée totalement emporté par cette histoire tellement contemporaine. Le portable est aujourd'hui une zone de stockage de notre vie où la possibilité de stocker musique, vidéos, photos, fichiers et presque inépuisable.
Il a fallu qu'un inconnue à l'aéroport, un jour d'août 2007, par mégarde échange son portable avec celui de Musso, pour l'inspirer de ce roman, et c'est très réussi!!!
Musso ne cesse de se renouveler, fusionnant la comédie romantique au thriller.

Madeline est fleuriste à Paris.
Jonathan est un grand restaurateur à San Francisco.
Leur destin se croise à l'aéroport à New York, ils se bousculent par mégarde, s'échangent des noms d'oiseaux, chacun pris par leurs préoccupations, ils récupèrent chacun leur bien et retournent à leur vie...
L'échange des téléphones c'est fait... la curiosité les pousse chacun à regarder dans le portable de l'autre et y découvrir aussi les failles de la vie mais aussi un point commun qui va les mener loin...

L'intrigue est moderne et originale, Musso m'a encore une fois séduite avec son écriture simple et fluide tout en étant efficace! Tout est savamment liée.
Un roman bien mené que je recommande!

mardi 5 avril 2011

Le journal d'Aurélie Laflamme, tome 1: Extraterresre... ou presque

D'india Desjardins
éditions Michel Lafon

Résumé:

" À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent à sa place nulle part. Adolescente rigolote, très maladroite et pleine d’esprit, elle a l’impression d’avoir été oubliée sur terre par des extraterrestres après un voyage intergalactique. Depuis le décès de son père, sa mère est devenue un vrai zombie. Jusqu’au jour où elle revit soudainement (jusqu’à porter des dessous affriolants !). Cela aurait-il un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école, dont elle semble de plus en plus proche ? Quant à Kat, sa meilleure amie, l’amour lui ramollit aussi complètement le cerveau…"

Au début de ma lecture j'ai trouvé ce roman un peu trop gentillet, trop petite fille et puis au fil de ma lecture Aurélie m'a rappelé l'insouciance de son âge les préoccupations limites dramatiques: les boutons, les garçons, les petits copains, la meilleure amie, etc. Et franchement on est toute passée par là et on prenant du recul et pas de beaucoup on trouve ça risible!!!!

Je me suis attachée à cette ado qui veut échapper à cette étape de la vie en s'imaginant être un extraterrestre. Elle m'a rappelé mes journaux intimes que j'écrivais à son âge et de peu plein de similitude et puis on la suit, on la sens grandir. Sa meilleur amie n'est franchement pas digne de ce rôle, préoccupée par son petit copain, J'ai senti Aurélie tout compte fait assez seul entre le fait que son papa soit décédé et qu'elle se pose aussi beaucoup de questions.

 L'analyse de la vie à son âge et limite touchant et c'est avec nostalgie de l'âge de l'innocence que j'ai apprécié cette lecture. Aurélie est une ado vraiment mimi, j'ai apprécié son univers, sa bulle, ses pensées, ses films et tout compte fait on s'y attache, j'ai eu envie de la suivre dans cette étape si difficile de la vie où on se construit.

J'ai hâte de lire la suite!

lundi 4 avril 2011

Mes alliances

d'Elisabeth Gilbert
éditions Calmann-lévy

Résumé:
"À la fin de son périple autour du monde qu'elle relata dans Mange, Prie, Aime, Elizabeth Gilbert s'éprenait de Felipe, citoyen australien natif du Brésil. Ils se jurèrent fidélité, mais, échaudés par des séparations douloureuses, se promirent de ne jamais convoler en justes noces. Le Ciel, ou plutôt l'immigration amérricaine, en décida autrement : le couple serait obligé d'envisager une union officielle afin que Felipe puisse remettre les pieds aux États-Unis.

"Condamnée" à se marier, Elizabeth Gilbert résolut de juguler sa peur de l'institution en s'y intéressant de plus près. Pendant près d'un an, et tout en parcourant l'Asie du Sud-Est avec son compagnon dans l'attente d'un visa en règle, elle se consacra à l'étude de ce sujet. Mes alliances est le fruit des reflexions d'une femme qui a cherché à se réconcilier avec l'idée du mariage."

Quel plaisir de retrouver Elisabeth Gilbert! J'apprécie beaucoup son écriture. Elle nous donne encore une fois l'impression de se confier à nous, je l'imagine en face de moi entrain de me raconter sa vie si palpitante et riche en culture et en voyage.

Elisabeth et Felipe sont toujours autant amoureux et dans cet amour ils ont conclu un pacte dès le bébut de leur histoire: ils se sont jurés, de ne jamais, en aucune circonstance ,de se marier.

Le passage de la frontière va en décider autrement est la seule solution est de se marier.

Elisabeth se remet alors en question par rapport au sens administratif et culturel du mariage.

Le mariage est en soit une formalité mais pas seulement. Dans sa quête j'ai découvert avec grand intêret l'évolution du mariage, de la place de la femme et de la perception qu'on pouvait en avoir.

"Se marier par amour, c'est pousser le risque émotionnel à l'extrême"

Elle s'attarde également sur ce besoin de se marier pour une femme.

Nos désirs sont conçu essentiellement par nous même.

"Le mariage, c'est ces deux mille petits déjeuners impossible à distinguer les uns des autres, où l'intimité tourne comme une roue au ralenti. Comment mesure t'on la valeur de cette familiarité toujours plus grande que l'on acquiert de l'autre- de quelqu'un qu'on connait si bien, si entièrement, et dont la présence permanente devient une nécessité, comme l'oxygène?"

Une livre riche sur la méditation de cette union qui au fond à du sens et qui est censer unir pour la vie...

lundi 28 mars 2011

C'est Lundi que lisez-vous?

Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée?

J'ai terminé "Auprès de moi toujours" de Kazuo Ishiguro qui est un coup de coeur!


Le tome 1 du Journal d'Aurélie Laflamme d'INdia desjardins qui sent bon l'insouscience


J'ai lu "Ne t'inquiète pas pour moi" d'Alice Kuipers, un court roman très bouleversant


et le dernier roman de Mathias Malzieu "Métamorphose en bord de ciel" qui reste dans le même esprit que ses précédents, conte pour adulte avec le thème de la mort, plutôt étrange, pas un coup de coeur!

Qu'est-ce-que je lis en ce moment?
Je lis le tome 2 du Journal d'Aurélie Laflamme que j'ai eu en partenariat



et en parallèle je commence "La délicatesse" de David Foenkinos



Qu'est-ce-que je vais lire la semaine qui vient?

Je vais m'empresser de lire le dernier Musso "L'appel de l'ange" dès sa sortie (le Jeudi 31 Mars)


Bonne semaine!

jeudi 24 mars 2011

Les chaussures italiennes


D'Henning Mankel
éditions Points


Résumé:
"À soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus avec sa chienne et sa chatte depuis une décennie sur une île balte. Hanté par le souvenir d'une erreur tragique qui brisa sa carrière de chirurgien, il s’inflige chaque matin une immersion au fond d’un trou creusé dans la glace. Mais cette routine est interrompue par l'intrusion d'Harriet, qu'il a aimée et abandonnée trente-sept ans plus tôt. Durant deux hivers et un été, Frederik va renouer avec le monde des émotions humaines."

Je vous le dit tout de suite cet auteur suédois m'a totalement charmé, apaisé! C'était la bonne lecture au bon moment de ma vie. Une réelle évasion en plein coeur de la Suède.

 Je me suis retrouvée transporté sur la petite île où vis seule Fredrik Welin et j'ai tout de suite apprécié le paysage et la solitude de cet ancien chirurgien où on ressent très vite son sentiment d'échec par rapport à sa carrière. Une faute professionnel, qu'on nous dévoilera plus tard, peut tout remettre en question mais Fredrik Welin ne se le pardonne pas et vit sur cet échec.

Ses seuls compagnons sont son chien, son chat et la visite du facteur un brin hypocondriaque. "Sa vie" au quotidien est rédigé sur un petit carnet:
"Jaseurs disparus, lard abandonné. Six degrés en dessous de zéro."
Rien de bien personnel, rien de bien profond, juste les constatations du temps qui passent et qui évolue au cours des saisons...

Mais le quotidien de Fredrik va être bousculé à l'arrivée d'Harriet, c'est un retour en arrière de 40 ans, son premier amour...
Harriet est très malade, avant de mourir elle désire qu'il tienne sa promesse: lui montrer le lac de la foret. Cette promesse qu'il lui avait promis dès son retour en Amérique après ses études, qu'il n'avait pas encore tenu...

C'est beau, c'est touchant, les émotions sont fortes, les souvenirs remettent en question.
C'est profond, authentique, Henning Mankel sait utiliser les mots justes pour décrire les sentiments avec beaucoup de sensibilité.

C'est une belle découverte qui c'est terminée en coup de coeur en fermant ce roman!

mardi 22 mars 2011

Chasseuse de la nuit, Tome 4: Creuser sa tombe

Editions Milady
De Jeaniene Frost

Résumé:
"Cat Crawfield et Bones ont bien mérité quelques jours de vacances à Paris. Mais Cat se met à faire d’étranges cauchemars. Elle a des visions d’un vampire du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui semble avoir un lien avec son propre passé. Même si elle ne garde aucun souvenir de lui, Gregor la revendique comme sa femme et semble prêt à tout pour la récupérer.

Seule Cat est capable de briser le lien qui la retient à lui. Elle devra faire appel à toute sa puissance pour terrasser le plus redoutable buveur de sang qu’elle ait jamais croisé… même si elle doit pour cela sacrifier ce qui lui est le plus cher et creuser ainsi sa propre tombe."


Il me tardait de retrouver le couple torride de Cat et Bones!

Dans ce 4ème tome le couple est devenue plus posé mais se retrouve pour cette nouvelle aventure sur une corde raide... Et c'est tendu entre Cat et Bones!!!
Parti pour se faire une escapade en amoureux le voyage va se transformer en cauchemard...

Destination: Paris!
Pourquoi? Seul l'inconscient de Cat le sait!

Cat est hantée par d'étranges rêves où s'y trouve un dénommé Gregor...
Gregor est un grand maître vampire très puissant (encore plus puissant que Bones!!!), il aspire ses victimes dans leurs rêves. Gregor prétend être le mari légitime de Cat. Cat n'en a aucun souvenir...
Explication: On lui a effacé une parti de ses souvenirs! Le passé de Cat refait surface...

Le couple est totalement mis à l'épreuve!!!! C'est limite destabilisant d'être témoin de cette remise en question.
Les rebondissements sont terribles, certains même très surprenant et émouvant, ça m'a tenu vraiment en haleine! Bones est totalement odieux par moment, un vrai mec quoi! Les sentiments du couple sont très bien retranscrit!

Jeaniene Frost,c'est certain, est pleine de ressource! 
Un quatrième tome halletant, le titre prend tout son sens à la fin de sa lecture! Je l'ai trouvé différent des autres mais tout aussi réussi que les précédents!
Toujours les bons ingrédients: Suspens, action, émotion, charisme, retournement de situation!
Préparez-vous à retenir votre souffle plus d'une fois...

Vivement le cinquième tome !!!!!

lundi 21 mars 2011

C'est Lundi! Que lisez-vous?


Qu'est-ce-que j'ai lu les semaines passées?

J'ai lu:
"Les chaussures Italiennes" d'Henning Mankel

"Mes alliances" d'Elizabeth Gilbert

Qu'est-ce-que je lis en ce moment?

"Le journal d'Aurélie Laflamme" Tome 1, D'India Desjardins



"Auprès de moi toujours" de Kazuo Ishiguro


Qu'est-ce-que je vais lire la semaine qui vient?

"Le journal d'Aurélie Laflamme" Tome 2, d'India Desjardins


Et vous que Lisez-vous?

Un pti retour en musique?



Me voilà de retour après quelques semaines d'absences, quelques soucies perso où l'envie n'étais plus trop là.
C'est avec plaisir que je partage avec vous un nouveau coup de coeur musical avec Selah Sue pour bien commencer la semaine ^_^






Je suis en retard dans mes billets promis je m'y remet très prochainement!!
 Billets à venir:
-"Creuser sa tombe, chasseuse de la nuit" tome 4, de Jeaniene Frost
-"Les Chaussures Italiennes", d'Henning Mankell
-"Mes alliances", d'Elisabeth Gilbert


Bonne semaine!

lundi 28 février 2011

C'est Lundi! Que lisez-vous?


Qu'est-ce-que j'ai lu la semaine passée?

J'ai engloutit "Creuser sa tombe" de Jeaniene Frost et pour changer je suis toujours aussi FAN!! J'ai adoré!!!


Qu'est-ce-que je lis en ce moment?

Ce matin j'ai commencé "Dans la main du diable" d'Anne-Marie Garat, le décor s'installe, c'est très bien écrit, pour l'instant je me laisse emporter par l'histoire.


Qu'est-ce-que je vais lire la semaine qui vient?

"Dans la main du diable" est un pavé donc je vais en avoir pour un petit moment mais je pense que je m'accorderai un pti break ce week-end pour une lecture plus légère en lisant la 1er tome du "Journal d'Aurélie Laflamme" d'India Desjardins.



Et vous que lisez-vous?
Bonne semaine!